Choisir son logiciel

Si une bonne stratégie Marketing Automation implique le choix d’un logiciel efficace, nombre d’entreprises ont du mal à s’y retrouver parmi les milliers d’outils sur le marché.

Définir vos besoins avant d'investir

L’important, c’est de trouver le logiciel qui s’adapte à votre stratégie et qui correspond à vos besoins. Choisir un logiciel n’est pas anodin : il joue un enjeu majeur dans votre stratégie, soyez attentif aux critères suivants :

  • les fonctionnalités
  • le prix
  • la simplicité d'usage
  • la connexion à votre écosystème
  • l'accompagnement
  • le respect des données privées

D’un point de vue fonctionnalités, un logiciel de Marketing Automation doit au moins comporter un suivi des visiteurs, l’option formulaire, email, campagnes marketing, la gestion de contacts, segmentation et le lead scoring. Vous devez également être en mesure de créer vos propres pages d'atterrissage.

Concernant le prix, en fonction de votre budget, choisissez une licence logiciel (sous forme d’abonnement payé en fonction du nombre de contacts uniques connus) ou un logiciel Open Source. Cette solution est envisageable notamment pour les start-ups, PME car moins coûteuse.

Aussi simple que ça puisse paraître, vous devez être capable de prendre en main votre logiciel. Assurez-vous que l'interface vous paraît compréhensible. Il est important de prendre le temps de comparer les logiciels et de consulter les avis utilisateurs avant de faire son choix.

Intégrer son logiciel

Prenez garde également à la comptabilité de votre logiciel avec vos outils (CRM, etc.). Le logiciel doit pouvoir s’intégrer facilement à vos plateformes et votre écosystème. Assurez-vous également d’avoir un suivi de la part de l’éditeur, en termes de formation (tutos, forums…) pour maîtriser votre outil au mieux.

Finalement, assurez vous de choisir un logiciel conforme à la loi RGPD passé le 25 mai 2018. En contactant les éditeurs, vous obtiendrez des informations sur la manière dont ils gèrent les données. Pour en apprendre sur les critères de choix, consultez la page “Bonnes pratiques”.

Aller plus loin :

Publié le jeudi, août 23 2018 par Anaïs