dimanche, décembre 9 2018

Un Wiki Francophone pour Mautic

Mautic est un logiciel de marketing automation open source que je trouve très pratique.

J'ai décidé de lancer un Wiki Francophone pour Mautic pour aider tous les utilisateurs de Mautic à mieux utiliser leur plateforme marketing.

J'ai choisis un wiki car il permet la création, la modification et l'illustration collaboratives de pages à l'intérieur d'un site web. Il utilise un langage de balisage et son contenu est modifiable au moyen d’un navigateur web. En bref c'est un outil simple d'usage pour le lecteur comme pour l'éditeur.

Si vous souhaitez compléter le wiki sur Mautic vous êtes les bienvenus, il suffit de vous créer un compte en quelques clics !

Pierre

lundi, novembre 19 2018

Les métiers autour du marketing automation

Le marketing automation est une méthodologie et un ensemble d’outil permettant de mettre en place une stratégie digital à long terme pour votre entreprise.

Ce n’est pas une nouvelle discipline sortie de nul part mais bien l’agrégation de plusieurs métiers sous une bannière communes.

Nous retrouvons toujours 3 grands blocs/actions/métiers/spécialités dans une approche d’automatisation de vos processus webmarketing.

  1. La stratégie (marketing automation)
  2. La production de contenu (usine à contenus)
  3. La mise en œuvre des campagnes (run)

Le premier élément, la stratégie marketing, est le fait de définir le but de la marque, les cibles à qui s’adresser et ce qu’on souhaite leur vendre. Ceci permet de définir l’approche, les objectifs à atteindre et les moyens à investir. En général cela regroupe 3 workshops qui ont pour but de définir les Personas marketing, leurs besoins et les scénarios associés.

Le second élément est le fait de produire du contenu. J’entends par là toute prise de parole de l’entreprise : article de blog, post sur les réseaux sociaux, vidéo, organisation d’événement, livre blanc, relation presse, etc. Dans le cas d’une stratégie marketing automation l’effort en terme de contenu correspond en moyenne à 60% de l’effort global. C’est la raison pour laquelle je met en place des « usines à contenus » qui produisent du contenu en quantité/qualité suffisante pour répondre aux objectifs définis en amont. Pour cela l’équipe est composé de rédacteurs, de chef de projet événementiel, de communicants et une personne chapeaute le tout prenant le titre de content manager.

Le troisième élément est le fait de mettre en œuvre les campagnes dans votre logiciel de marketing automation que ce soit Eloqua, Pardot, Mautic, au encore Omnisense votre logiciel devrais être maîtrisé par une personne dont c’est la spécialité. Bien souvent c’est une fonction sous traitée car elle demande une grande maîtrise d’un logiciel et donc d’être les mains dedans la majeur partie de son temps. Comme il existe plus de 5000 logiciels estampillés « martech » et qu’il est impossible d’avoir une maîtrise poussée sur plus de 2 ou 3 logiciels soit vous avez besoin d’une personne à temps plein et vous êtes prêts à investir dans la formation d’une partie de votre équipe. Sont vous vous appuyez sur une personne externe à votre équipe. Dans mon cas je fait appel à un indépendant spécialiste du logiciel en question ou une équipe marketing Ops comme Actency dont c’est le métier.

Comme nous l’avons vu établir une stratégie marketing automation de A à Z demande de maîtriser de nombreux métiers. Métiers qui ne sont pas dans votre cœur de métier.

Mon rôle dans ce cas est de vous accompagner dans la constitution de votre équipe idéale. Nous commençons toujours par nous poser la question des compétences indispensables à internaliser. Nous formons vos équipes en conséquence. Les autres compétences étant externalisé auprès de partenaires de confiance. Le pilotage de votre stratégie étant bien sûr internalisé chez vous dans un rôle de Marketing Automation Manager, que nous accompagnons tout au long du déploiement de votre stratégie.

Une bonne stratégie marketing automation nous l’avons vu aujourd’hui repose de nombreuses compétences. Quand est-ce qu’on commence ?

Pierre

Besoin d'accompagnement dans votre stratégie Webmarketing ? Découvrir les offres
Envie d'en apprendre plus ? Cours Marketing Automation en 5 semaines

mercredi, septembre 12 2018

Que faire avant de mettre en place une stratégie Marketing Automation ?

Transcription de la vidéo "Que faire avant de mettre en place une stratégie Marketing Automation ?", live Facebook du 19/06/2018

La première chose à faire c'est de savoir ce que vous vendez, et à qui vous vous adressez. La première étape c’est donc de définir votre offre de produits ou de services et votre persona.

La méthode que j'ai formalisé concernant le Marketing Automation comporte 6 étapes. Avant de mettre en place sa stratégie Marketing Automation, les 3 premières étapes sont intéressantes:

L’étape numéro une c'est la définition de votre persona. L’étape numéro deux va définir les besoins du persona. Retenez que la différence entre un problème et un besoin c'est que toute personne ou toute organisation est une somme de problèmes, on a tous des problèmes. Dans ces problèmes là, il y a une partie dont on est conscient, c'est ce qu'on appelle des besoins.

Il est essentiel de vous adresser à des problèmes conscients (des besoins). Si vous vous adressez à des sujets qui sont inconscients vous allez devoir d'abord faire un gros travail pour que cela devienne conscient, que ce soit dans une organisation ou que ce soit auprès d'une personne, en BtoB ou en BtoC.

L’enjeu, après avoir défini votre ou vos persona(s) c'est de définir les besoins de vos personas, à partir desquels on va pouvoir lister un certain nombre de scénarios. Cela peut être de proposer un livre blanc en ligne, pour cela on va créer une page d'atterrissage, on va écrire le contenu qu'on va mettre sous format pdf à télécharger.
Quand on a ces 3 premières étapes, personas-besoins-scénarios, on peut aller plus loin pour mettre en place sa stratégie.

Envie d'en apprendre plus ? Cours Marketing Automation en 5 semaines
Pour un outil adapté : Choisir son logiciel adapté
Besoin d'accompagnement dans votre stratégie Webmarketing ? Découvrir les offres

mardi, septembre 11 2018

Réaliser des scénarios efficaces

Transcription de la vidéo "Réaliser des scénarios efficaces", live Facebook du 19/06/2018

Comment être sûr que mon scénario tienne la route ?

Un bon scénario, c’est celui qui fonctionne, en d’autres termes qui convertisse et amène vos visiteurs à passer à l’acte d’achat. Pour réaliser des scénarios efficaces, rien de tel que l’AB testing. Avant de faire le test, on met les scénarios en place, on les exécute et on voit si ça correspond (à votre cible, à votre objectif de conversion, etc.).

Prenez une feuille et un stylo, et essayer de faire correspondre les besoins de vos personas à vos offres en les reliant par les différents contenus de Marketing Automation. Cela peut être par de l’emailing, des notifications push, des comparateurs, la rédaction d’un livre blanc...

Même si cette démarche peut sembler fastidieuse au niveau de la mise en place, il est très important de réaliser plusieurs scénarios pour les comparer. Commencez par un brainstorming avec vos équipes, toutes les idées sont bonnes à prendre. Il est très important de faire contribuer vos collaborateurs, avant de recadrer et de choisir deux, ou trois. Faites les relire par vos équipe ou par un professionnel pour optimiser l’effet de votre AB testing, je prends le temps pour relire vos idées de scénarios avec grand plaisir.

Cet article retranscription vous a plu ? Posez-moi vos questions en commentaires, j’y réponds avec plaisir !
Pierre Ammeloot

Envie d'en apprendre plus ? Cours Marketing Automation en 5 semaines
Pour un outil adapté : Choisir son logiciel adapté
Besoin d'accompagnement dans votre stratégie Webmarketing ? Découvrir les offres

lundi, septembre 10 2018

Quelles sont les limites de conversion d'un site ?

Transcription de la vidéo "Contrer les limites de conversion d'un site", live Facebook du 19/06/2018

Quels sont les points et limites qui peuvent empêcher la conversion sur un site web.

Tout d’abord, un produit ou un service qui ne correspond pas à un besoin peut empêcher la conversion. Les autres limites vont concerner les éléments d'optimisation du site web, l’ergonomie web (rapidité de chargement des pages, esthétique...) et sur des éléments de réassurance.
Elles peuvent être causées par :

  • Une mauvaise compréhension d’Internet en général, ne pas être à la pointe des techniques et technologies.
  • Une mauvaise compréhension du marché et des concurrents
  • Une mauvaise analyse des comportements des internautes. Renseignez-vous sur vos visiteurs au préalable pour mieux comprendre vos personas.
  • De mauvaises estimations budgétaires, et donc un mauvais support technique (logiciel, hébergeur...)
  • Un mauvais positionnement sur Google. Le référencement web prend du temps, il faut en être conscient. Cela demande un travail de fond et constant.

Vous pouvez rajouter un numéro de téléphone pour mieux accompagner vos visiteurs, être en support. Retenez toutefois que l’élément aujourd'hui qui va empêcher de convertir sur un site c'est de dire à quels problèmes/besoins vous répondez.

Pour aller plus loin...

vendredi, septembre 7 2018

Créer un persona à partir d'interviews

Transcription de la vidéo "Créer un persona à partir d'interviews", live Facebook du 19/06/2018

Les personas, quand ils sont fait à partir d’interview, ils ne sont pas basés sur de la supposition mais sur des vraies choses. Concrètement, on va s'intéresser à ce qui va avoir un impact sur notre business.

J’ai tendance à préconiser de faire des personas assez complets (connaître la situation familiale de mon persona, s’il est marié, s'il a des enfants, s’il vit à la campagne ou en ville...). Ces informations sont intéressantes même quand on fait un business en B2B car cela permet de rentrer dans son mode de fonctionnement.

Bien fait, un persona, il découle d'une interview. Ainsi, je vais me dire au doigt mouillé mon persona ressemble à l'idée que je m’en fait, puis je réalise une interview d’une dizaine de personnes pour comprendre comment il fonctionne. Cela a pour objectif de venir enrichir ma fiche persona, un outil que je vais partager avec l'équipe (s’il y en a une) et avec les prestataires, tout au long de l'année quand je met en place ma stratégie.

Un persona, c’est tout sauf du “bullshit” et de l’approximation. C'est une synthèse de qui est ma cible et mes clients. Bien sûr, si vous avez déjà des clients, il est plus facile de définir vos personas car vous pouvez simplement interviewer les gens qui ont déjà acheté chez vous. Aujourd'hui, monter un persona quand on a l'habitude ou qu’on connais parfaitement la cible se fait facilement, une partie est au doigt mouillé bien que les interviews permettre d'apporter beaucoup de confirmations ou rectifications de ce qu’on sait déjà de nos cibles.

jeudi, septembre 6 2018

Quelle importance accorder aux réseaux sociaux ?

Transcription de la vidéo "Quelle importance accorder aux réseaux sociaux ?", live Facebook du 19/06/2018

Les réseaux sociaux sont à la fois un super terrain de jeu, mais en même temps le risque de trop s’éparpiller et de faire potentiellement n'importe quoi: vous pouvez passer beaucoup de temps à construire dans le terrain de jeu de quelqu’un. En effet, dans les réseaux sociaux, vous n'êtes pas “chez vous” et donc l'enjeu est assez simple : ne construisez pas n'importe quoi car vous n'êtes pas chez vous. Si la notion de réseaux sociaux cohabite avec la notion de communauté, cette étape de création de communauté est nécessaire au fonctionnement de votre stratégie Social Media, pour éviter de dépenser de l’énergie sans résultat.

Sortez d'internet et revenez dans la vraie vie !

Faites un événement réel ! Vous voulez échanger avec des jeunes mamans pour leur vendre des produits qui sont adaptées à leur nouvelle vie de jeune maman, commencez par rencontrer votre cible dans la vraie vie et faites un apéro avec elle, un goûter pour échanger, discuter mais pas à travers un écran. Une fois que vous aurez fait des événements dans la vraie vie, vous pourrez refaire des choses en ligne : une newsletter, un forum, un groupe sur facebook...

Il y a un an et demi j’ai réalisé qu’il manquait des choses pour les indépendants à Lyon et le premier truc que j'ai fait n’a pas été de créer une page facebook, un groupe ou un forum. La première chose que j'ai faite ça a été de créer un un événement dans la vraie vie, on se rencontre, on discute.

Résultat : un an et demi plus tard on a fait une quinzaine d’événements dans la vraie vie. Il n’y a rien de compliqué, c’est un lieu qui nous est prêté, des événements de networking qui ne demandent pas d'organisation. On a par la suite lancé un groupe facebook en cours d'année qui compte plus de 500 membres aujourd'hui, simplement en en parlant aux personnes présentes à l’évènement pour continuer la discussion entre deux events. Vous pouvez utiliser Facebook de temps en temps pour poster des informations complémentaires, et inviter les nouvelles rencontres.

mercredi, septembre 5 2018

Les enjeux de Messenger

Transcription de la vidéo "Les enjeux de Messenger ", live Facebook du 19/06/2018

En termes de communication, le public francophone est-il prêt pour des canaux sur Messenger ?

Aujourd'hui, un des gros enjeux de Messenger, c’est selon moi difficile de convertir.

Ce qu'on peut faire, c’est avoir la première étape des trois niveaux de maturité . Ce premier niveau de maturité consiste à pousser des tutos ou des informations par exemple et est envisageable sur Messenger.

Concernant les étapes suivantes, je les trouve davantage compliquées à mettre en oeuvre sur ce canal. On pourrait toutefois imaginer un comparateur ou d'autres contenus.

Le principal enjeu sur Messenger c’est de se demander comment cibler pour avoir des visiteurs qui soient prêts à acheter Retenez que sur Messenger en France, on ne peut pas encore payer. Une fois l’option payante activée, le canal deviendra certainement plus intéressant dans une optique de marketing automation, puisque certaines fonctionnalités seront disponibles , il sera par exemple possible de faire du micro achat.

Et vous, utilisez vous Messenger dans votre stratégie ?

mardi, septembre 4 2018

Peut on apporter de la valeur ajoutée à nos prospects grâce aux chatbots ?

Transcription de la vidéo "Apporter de la valeur ajoutée à vos prospects grâce aux chatbots", live Facebook du 19/06/2018

Quel est mon avis sur les chatbots pour retravailler un prospect en termes de valeur ajoutée ?

Selon moi, en ce qui concerne le chatbot, il y a beaucoup d'effet de mode , c'est -à-dire que beaucoup de choses ont été testées sur les chatbots. Aujourd'hui , le chatbot renvoi vers une question de rentabilité. Faire un chatbot prend du temps et de l’énergie, l'enjeu technologique ne représente que 5% de l'enjeu, le reste concerne le contenu et la stratégie.

En d’autres termes, monter un chatbot sans contenu préalable, sans être capable d'avoir des questions-réponses prédéfinies c'est beaucoup de travail.

J’ai personnellement testé les chatbots il y a 2 ans, quand ils ont été ouverts entre autre sur Messenger. Je me suis rendu compte qu'en fait c'était tout sauf un enjeu technologique mais surtout de la production de contenu , ce qui n’est pas mon coeur de métier.

Retenons que le chatbot n'est pas quelque chose de complètement hype, même si on peut créer des choses intéressantes entre autres utiliser le trafic d’une page facebook pour lancer une conversation dans messenger , puis créer un premier tunnel de conversion à partir de de cette conversation. Pour ce faire, il suffit de poser un certain nombre de questions et inciter notre internaute à aller plus loin. Attention quand même, il faut clairement prévoir de l’achat de trafic au préalable, pour avoir du monde ce qui ne fait pas des chatbots un outil magique à mon sens.

Et vous, vous avez succombé aux chatbots sur votre site internet ?

lundi, septembre 3 2018

La loi RGPD dans vos stratégies Marketing Automation

Transcription de la vidéo "La loi RGPD dans vos stratégies Marketing Automation", live Facebook du 19/06/2018

Le règlement général pour la protection des données fait évoluer la loi. Il s’agit d’un règlement européen qui depuis le 25 mai 2018 vous oblige de respecter un certain nombre de choses, telles que vous devez obtenir le consentement explicite des personnes en face de vous (vos visiteurs).

Pour rappel, une donnée personnelle est une information qui permet d’identifier une personne physique, par le biais d’un nom, d’une adresse IP, d’un numéro de téléphone...

Si votre but est de produire un livre blanc, et de le mettre en place en préalable d’une vente d’un autre produit, il faut absolument avoir le consentement de la personne pour déjà qu'elle reçoive le livre blanc. Le fait d'avoir une page qui présente votre livre blanc avec un formulaire intégré permettant le téléchargement de ce livre grâce à un bouton, vous avez directement le consentement.
Par exemple, vous faites un livre blanc sur le marketing automation, et derrière vous renvoyez une pub pour vendre une voiture, vous allez avoir des problèmes puisque le consentement est lié à un sujet spécifique, à un canal et à une marque.

Si vous n’êtes pas en train de revendre les données ou les louer, vous respectez ces règles de base. A partir du moment où vous respectez vos prospects et que vous considérez leurs données, vous êtes dans le cadre du RGPD.

Pour rentrer dans le détail, il y a quelques mentions légales à mettre, il faut avoir au minimum une page mentions légales, ou de privacy, pour indiquer tout ce qui relève de la confidentialité : présentez-vous, indiquez qui relève les données, qui est votre hébergeur, quel logiciel vous utilisez, quels sous-traitants, etc.

Si vous réutilisez des bases, dont vous ne connaissez pas la provenance des données ou que vous avez extrait depuis Linkedin pour leur envoyer un email en leur demandant de télécharger votre livre blanc, ça ne fonctionne pas, vous êtes en dehors du cadre de la loi pour le RGPD.

vendredi, août 31 2018

Mettre en place une stratégie webmarketing dans un Grand Compte

Transcription de la vidéo "Mettre en place du webmarketing dans un Grand Compte", live Facebook du 19/06/2018

En ce qui concerne la stratégie marketing dans un grand compte, on a souvent une entreprise qui existe depuis longtemps, qui en général compte beaucoup de salariés (des entreprises de plus de 500 salariés), qui fait donc du chiffre d'affaires.

Généralement quand j'interviens chez un grand compte, il y a déjà une stratégie marketing en cours qui peut être très bien utilisée comme pas du tout adaptée, avec l’éventail de possibilités au milieu. Globalement, ce sont des stratégies qui tiennent la route, puisque aujourd'hui ils sont capables de vendre, mais qui ne sont par exemple uniquement adaptées à un pays, un continent, alors qu’on voudrait s’étendre sur d'autres pays. Cela peut être une stratégie adaptée à un business qui marchait il y a longtemps mais qui ne fonctionne plus aujourd'hui.

Par exemple, prenez le cas des grandes chaînes d'hôtels qui ont des dizaines d'hôtels à travers l'europe ou le monde, et qui aujourd'hui s'aperçoivent de la concurrence d'airbnb, les amenant à se questionner : comment on change notre fonctionnement ? Est-ce qu’on vend encore de la nuitée ou est ce qu’on va vendre autre chose (du service, un accompagnement, une expérience...). Il s’agit donc de vendre un expérience supplémentaire par exemple, ce qui constitue un gros enjeu. En Marketing Automation, on va partir de ce qui existe déjà. En d’autres termes, je fais un état des lieux : Quels sont vos personas ? Est-ce-qu'ils ont du sens, est-ce-qu'ils correspondent?

On va donc dans un premier temps valider que les personas existants correspondent à une réalité. En général on a des personas qui tiennent la route puis on a des personas sur lesquel il y a un peu de travail à faire. Nous allons aussi synthétiser : parfois dans les grands comptes, on me présente une quinzaine de personas. L’idée va être de prioriser, d’en mettre certains de côté pour en garder deux ou trois. Une fois synthétisés, on définit leurs besoins et on monte les scénarios.
Rappel : quand vous avez une équipe de 10 personnes à temps plein pendant un an, vous êtes capable de traiter trois personas, qui ont chacun trois besoins, pour lesquels on va définir une dizaine de scénarios, soit un total de 90 scénarios environ. Pour chaque scénario, comptez entre 1 et 10 contenu(s), ce qui fait potentiellement 900 contenus, pouvant être un tweet, un communiqué de presse, participer à un événement, un article de blog, un comparateur...

Si certains contenus sont faciles à produire et ne requiert qu’un ordinateur, certains sont plus complexes et coûteux, comme par exemple un comparateur de voiture, qui peut coûter entre 50 000 et 100 000 euros à développer. Attention à l’emploi d’une telle stratégie, regarder le ROI (return on investment) au moment de l’acquisition d’outils ou de contenus.

En résumé, aujourd’hui, je met en place une stratégie webmarketing dans un grand compte de la même façon que dans les PME, même si ce ne sont pas les mêmes enjeux, que les équipes sont complexes, avec beaucoup de personnes à convaincre.

jeudi, août 30 2018

Combien de temps est-il nécessaire à un AB testing ?

Transcription de la vidéo "Combien de temps est-il nécessaire à un AB testing ?", live Facebook du 19/06/2018

Pour rappel un AB testing est une fonctionnalité qui permet aux entreprises de comparer des pages web, des publicités, des posts, du contenu afin de prendre les meilleures décisions stratégiques.

Concrètement un AB testing est valide à partir du moment où j'ai suffisamment de trafic pour être sûr que ça correspond vraiment.

Si le but est de dire j'ai trois pages d'atterrissage, laquelle de ces trois pages convertit le mieux, mon objectif est donc la conversion (en remplissant un formulaire par exemple), je vais d'abord envoyer du trafic dessus. Je préconise l’envoi de 300 personnes minimum sur ces pages avant de suspendre le test.

On sait que pour une page d’atterrissage on va être à quelques pourcents de conversion (entre 2-3 % et 10-15%), d’où l’intérêt de générer du trafic. Vous pouvez envoyer 300 visiteurs avant de choisir la landing page adaptée, ou le faire différemment : par exemple, vous fixer comme objectif d’avoir un minimum de 5-10 personnes avant d’arrêter le test.

Vous avez des questions concernant votre AB testing ? Posez-les en commentaires ;-)

mercredi, août 29 2018

Comment retravailler sa stratégie Marketing Automation ?

Transcription de la vidéo "Comment retravailler sa stratégie Marketing Automation ?", live Facebook du 19/06/2018

J'ai déjà une stratégie Marketing Automation, une stratégie webmarketing. Est-il plus facile de reprendre à zéro la stratégie, c’est-à-dire on coupe tout et on recommence, ou est-ce qu'on reprend les points bloquants ?

J'ai toujours du mal avec l'idée de se dire “on jette tout et on recommence”. Tout d’abord parce que quand j'arrive dans une entreprise qui a déjà une stratégie en général ça veut dire qu’elle a déjà réfléchi au sujet, qu'elle vend, qu'en général on a déjà quelques collaborateurs, etc. Quand je vais dans un grand compte et que j'ai une entreprise qui a déjà plus de 500 salariés, a priori ils connaissent quand même leur métier.

L’idée n’est pas d’arriver et de dire “on arrête tout, on jette et on recommence”. On va plutôt essayer de voir dans ce qu'il ya déjà, ce qui est utilisable et qui ne l’est pas, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Dans un premier temps, nous allons faire un diagnostic, un état des lieux afin de mieux comprendre le problème.

Ma méthode favorise l'amélioration continue. C’est se dire par exemple qu’avec treize personas on ne s’y retrouve pas très bien. Mais en faut-il vraiment treize ? La réponse est non, il en faut plutôt un, deux, maximum 3. L’objectif, comme en témoigne cet exemple, c’est qu’on va recentrer. On va jeter, ou mettre de côté, ou ranger tout ce qui n'est pas prioritaire. On va chercher à comprendre, dans cet exemple, qui est notre client prioritaire ou qui est notre ambassadeur, cette personne a qui on va s’adresser. On va donc prioriser sa stratégie. En tant que consultant webmarketing, mon travail, plutôt que de jeter ce qui a déjà été fait, c'est de dire on priorise, quitte à mettre une partie de côté qu’on reprendra plus tard, mais l’idée est de travailler étape par étape, de rebalayer les 6 étapes clés :

  • les personas
  • leurs besoins
  • la définition des scénarios
  • la production des contenus
  • la mise en place des contenus
  • l'analyse

Quand on balaye les étapes et qu’on regarde ce qui a été créé, on peut facilement voir là où il y a des failles. Par exemple, on a bien défini les personas et les scénarios, mais on pas pris le temps de définir leurs besoins.

Je connais beaucoup de marques qui aujourd'hui partent de leurs produits et qui oublient de s'adresser à leur persona. Partez de ce personas, partez de leurs besoins, ce sera beaucoup plus facile de vendre, puisque l’on part de la bonne personne.

Pour aller plus loin...

mardi, août 28 2018

Convertir grâce à un formulaire, c'est possible ?

Transcription de la vidéo "Convertir grâce à un formulaire, c'est possible ?", live Facebook du 19/06/2018

Est-ce qu'un formulaire suffit-il à convertir ?

Comme à chacune des questions du live Facebook, la réponse est à la fois oui et non. Un formulaire, s'il est bien entouré, c’est-à-dire que si il y a la page d'atterrissage qui correspond autour, les bons arguments, cela peut fonctionner.

Un formulaire en tant que tel au milieu d'une page blanche ne sert à rien. Par contre, un formulaire qui a n'a pas trop de champs dans une page et qui a les bons éléments peut permettre aujourd'hui de convertir.

Pour insérer votre formulaire, il existe de nombreux logiciels de Marketing Automation sur le marché. Mon comparatif permet de comparer les options du marché pour une solution adaptée aux besoin de chaque entreprise.

Grâce à votre outil, vous pouvez intégrer des formulaires sur vos pages web, landing pages, réseaux sociaux ou même dans vos mails. Pour convertir grâce à votre formulaire, proposez à votre cible de télécharger un PDF, un livre blanc, de vous inscrire à une newsletter, etc.

Pour aller plus loin...

lundi, août 27 2018

Comment se structure une bonne Landing Page

Transcription de la vidéo "Comment se structure une bonne Landing Page", live Facebook du 19/06/2018

Selon mon retour d’expérience, une bonne landing page explique le pourquoi, plus précisément pourquoi on est là quand on clique dessus.

La première chose c'est que la personne qui visite votre page doit se rendre compte qu’elle est au bon endroit et qu'elle est la bonne personne. En d’autres termes le visiteur doit comprendre rapidement la cible, comprendre rapidement le problème auquel on s'adresse.

La cible, la personne qui va venir sur votre page, on va chercher à ce qu'elle se sente concernée quelque soit l’univers : si on est dans un univers technologique, un univers plutôt mode ou sur un univers plutôt écologie par exemple. Dans ces cas là, on sera dans des univers visuels qui sont complètement différents qui vont déjà permettre de se dire je suis là, au bon endroit. Prenons comme exemple le sujet du marketing automation. Je suis plutôt dans un univers bleuté par exemple et plutôt technologique.

Ensuite on va regarder si le problème que j'ai, mon besoin, je suis capable d'y répondre grâce à cette page d'atterrissage et si je peux aller plus loin.

Echangeons ensemble sur vos Landing pages via les commentaires ;-)

vendredi, août 24 2018

La différence entre Facebook Ads et Google Adwords

Transcription de la vidéo "La différence entre Facebook Ads et Google Adwords", live Facebook du 19/06/2018

Facebook Ads et Google Adwords sont tous les deux des régies publicitaires. Adwords est la régie publicitaire qui a été créée par google en 2000 et Facebook Ads est la régie de Facebook.

Sur Adwords, vous allez être capable de faire des publicités pour être présent dans les résultats du moteur de recherche et sur le display network. Ce terme désigne un certain nombre de sites qui sont affiliés, n'appartenant pas à Google, mais sur lesquels vous êtes capable de mettre une bannière de publicité. En d’autres termes vous avez votre propre site, vous êtes capable de de souscrire au programme qui s'appelle Adsense et vous allez faire partie du display network de Adwords, qui vous permettra d’acheter les bannières publicitaires sur des pages qui traite du même sujet.

Facebook Ads permet quand à lui de faire des pubs pour plusieurs choses : tout d’abord je vais pouvoir être présent directement sur les pages, flux, timeline des internautes qui m'intéresse je vais pouvoir faire un ciblage. Là où sur Adwords je peux faire un ciblage par mots clés et partiellement un ciblage géographique-démographique, Facebook Ads se démarque par un ciblage qui sera globalement seulement démographique. Je vais donc choisir des centres d'intérêts, je choisi un âge, un lieu ou un lieu d'habitation, je vais choisir une langue et à partir de tous ces éléments là je vais pouvoir cibler un flux, une timeline, une publicité dans le flux d'actualités des utilisateurs.

Grâce à ce ciblage, je vais pouvoir le pousser à agir : installer mon application, télécharger un livre blanc ou à s'inscrire sur un groupe, en intégrant directement un formulaire dans facebook qui permet de récupérer les coordonnées dans un système d'automation. C’est comme cela que j'ai acheté 170 prospects de plus pour mon cours marketing automation. Sur ces régies, il est également possible de cibler les utilisateurs ayant interagi avec notre page, ou des gens qui n’ont pas interagi avec nous en les incitant à rejoindre notre page.

Pour aller plus loin :

jeudi, août 23 2018

Landing Page : Combien de temps pour la tester ?

Transcription de la vidéo "Combien de temps pour tester sa Landing Page ?", live Facebook du 19/06/2018

En combien de temps estime t-on qu'on a bien tester landing page ?

Selon moi, la réussite du test ne se traduit pas en temps, mais plutôt en nombre de visiteurs.

Quand vous allez avoir 50 ou 100 personnes qui sont venues sur votre page d'atterrissage (on parle de plusieurs dizaines) on va regarder le nombre de personnes qui ont converti. Forcément si le but de ma page d'atterrissage c'est de vous vendre quelque chose à 200 euros ou à 5000 euros, je n’aurais pas le même taux de conversion que si je vous proposait quelque chose à 10 euros. De même si ma page d’atterrissage n’a pas pour objectif de vendre mais de vous inciter à télécharger un livre blanc.

Prenons ce dernier exemple. Si ma page est visitée par 100 personnes et que j'ai la moitié des gens qui convertissent je vais faire une deuxième version à côté. Si sur cette version j'ai 85 % des gens qui convertissent je vais garder celle-ci, la meilleure.

A quel moment elle est terminée, la réponse selon moi c'est jamais. On a jamais fini de tester une landing page, il faut toujours l'améliorer. A contrario, je pense qu’on l'a validée quand on a un certain nombre de personnes qu'on a réussi à convertir.

Mes propres tunnels c'est plutôt 5000 personnes qui visitent une page, 500 qui font une action gratuite et derrière on va avoir entre 10 et 50 personnes qui vont faire une action payante et c'est à ce moment là qu'on se dit que ça correspond. Attention, pour avoir une action payante, il me faut quand même beaucoup de visites, de trafic, soit par les réseaux sociaux, soit par de l'achat de trafic : aujourd'hui, rien de tel qu'un peu d'achat de trafic bien utiliser pour valider une landing page.

Pour aller plus loin :

mercredi, août 22 2018

Les étapes pour une bonne stratégie Marketing Automation

Transcription de la vidéo "6 étapes pour une bonne stratégie Marketing Automation", live Facebook du 19/06/2018

On compte six étapes pour une bonne stratégie de marketing Automation.

Si on les reprend dans l’ordre, la première c’est définissez votre persona.
La deuxième étape, c'est définir les besoins de votre persona.
La troisième étape, c'est de définir les scénarios : concrètement, on va partir des besoins et on va aller jusqu'à votre offre. En d’autres termes, d'un côté on a les besoins de vos personas et de l’autre on a votre offre qui est le service ou le produit que vous vendez.

L'étape numéro 4, c'est de définir les contenus que vous allez écrire. Quand je parle d'un contenu, ça peut être un tweet, un communiqué de presse, ça peut être participer à un salon, donner une conférence, ça peut être une vidéo, un article de blog, ça peut être votre site internet, un livre blanc, un cours en ligne... La notion de contenu est très large.

L’étape numéro 5 c'est de définir le logiciel qu'on utilise et de mettre en oeuvre tous ces contenus et scénarios dans le logiciel. Il y a une partie qui est donc automatisée.

L’étape numéro 6, pour finir, est d’analyser vos campagnes. En bref, faire un état des lieux, les statistiques. Je vais donc analyser si ma campagne a fonctionné, quels résultats j’ai obtenus, quel investissement, et ce que je dois améliorer.

Une fois cela fait, je recommence à zéro. Je repars sur mes personas, et en fonction de ce que j'ai appris de mes premières campagnes, je vais chercher à améliorer mes personas, regarder s’il y a des choses à changer, prendre connaissance des erreurs que j’ai faites. Le processus est itératif : on reprend point par point pour améliorer continuellement sa stratégie Marketing Automation.

Pour en apprendre plus sur le processus Marketing Automation, c'est par ici : Les 6 étapes clés

mardi, août 21 2018

La complémentarité des sites internet et des pages d’atterrissage

Transcription de la vidéo "La complémentarité des sites internet et des pages d’atterrissage", live Facebook du 19/06/2018

Connaissez-vous la différence entre page d’atterrissage et site internet ? En effet, on pourrait se dire “J’ai créé mes pages atterrissage pourquoi faire un site internet, à quoi ça sert ?”

Pour simplifier, mon site internet est, en général, un site qui va être figé dans le temps. Par exemple, quand je prends une structure qui a déjà un petit peu grandi, pas forcément un solo entrepreneur mais plus une PME, alors mon site internet je peux le faire évoluer une deux trois fois dans l'année. Sans parler de l’aspect du blog sur lequel je vais pouvoir créer des articles régulièrement, la partie corporate (celle qui présente les activités, les offres de service ou mes produits) évolue assez peu dans l'année.

Ma page d’atterrissage est faite pour tester une chose et une seule. Elle a donc pour objectif de motiver mon visiteur, mon prospect qui est sur ma page à la dérouler et a acheté, du moins à passer à l'action. Cela n’est donc pas forcément toujours un achat: ça peut être un achat de produits ou de services mais ça peut être aussi de s'inscrire à une newsletter, s'inscrire à un cours, télécharger un livre blanc ou répondre à un formulaire de contact. Là est le but de la landing page (ou page d'atterrissage en français) c'est de vous amener à un objectif.

A contrario, un site internet composé de plusieurs pages a pour objectif de vous faire une présentation de mon business de manière exhaustive.

Envie de discuter davantage sur le sujet ? Retrouvons-nous dans les commentaires :-)

lundi, août 20 2018

Les groupes secrets sur Facebook

Transcription de la vidéo "Convertir sur Internet", live Facebook du 19/06/2018

Peut-on envoyer ses prospects vers un groupe Facebook secret ?

La réponse : oui on pourrait. Le gros enjeu de Facebook, c’est que tant que vous jouez dans Facebook, vous jouez avec les règles de Facebook.

Aujourd'hui, peut-être qu'un groupe va bien fonctionner, et en effet un groupe c'est quelque chose d'assez utile pour avoir une communauté captive avec qui on peut échanger, même si les postes qui sont sur le groupe ne ressortent pas forcément sur votre flux.

L'enjeu de Facebook c'est de rappeler que vous jouez dans le terrain de jeu de quelqu'un d'autre. Ainsi, si demain cette personne extérieure décide de changer les règles du jeu, vous n’aurez plus la main dessus.
De cette façon, on peut dire que oui, aujourd'hui les groupes fonctionnent. Est-ce qu'ils fonctionneront encore demain, on ne le sait pas. Même s’ils sont intéressants, les groupes Facebook ne font pas partie intégrante d’une stratégie de long terme. En effet, si vous montez un groupe en prévoyant de monétiser à partir de celui-ci pour les trois prochaines années, vous prenez le risque que Facebook change ses règles dans six mois, un an ou deux. Il faut donc utiliser ces réseaux à bon escient en étant conscients des limites.

- page 1 de 3